Traducteur français | Traducteur anglais



Traducteur français :avec maîtrise de l'Anglais. Devis gratuit pour entreprises!



Pas de prise de risque dans le domaine de la traduction

Une entreprise sérieuse ne prendrait aucun risque lorsqu’il s’agit de faire traduire ses documents. L’entreprise ne fera pas traduire ses documents officiels par un traducteur français de l’entreprise même si la personne est parfaitement bilingue, elle évitera également de faire traduire ses documents par un logiciel de traduction au risque de paraître ridicule aux yeux de ses partenaires ou aux yeux de l’administration. Il y a également la possibilité de demander ce service de traduction français-anglais à professeur de langue étrangère, mais il n’a pas les qualifications requises pour être un traducteur. La traduction du français à l’anglais est un métier à part entière et demande de recourir à un traducteur français professionnel du métier. Seul un traducteur anglais français-français anglais professionnel maîtrise la transposition d’une idée d’une idée d’une langue à l’autre sans en déformer le sens ni la forme. La traduction en français d’un texte en anglais doit en garder l’essence et le sens.

Recours à un traducteur français professionnel obligatoire

Le recours à un traducteur français professionnel est obligatoire lorsqu’il s’agit de document administratif qu’il faut présenter à une administration étrangère. En effet, la traduction en français du contenu doit être exécutée par un traducteur professionnel assermenté. En outre, pour rester dans la légalité, (il ne faut surtout pas que l’entreprise soit condamnée pour emploi au noir d’un traducteur qui ne peut justifier son statut juridique), le recours à une société de traduction professionnelle est fortement recommandée. De plus, dans une société de traduction français, les traducteurs ont chacun leur domaine de traduction spécifique. Ils dominent parfaitement le sujet et la terminologie y afférente. Une traduction en français-anglais sera donc faite par un traducteur français anglais dans le respect de la syntaxe, de la sémantique et de la terminologie qui s’y rapporte. Que le document soit un document juridique, ou la notice d’utilisation d’un appareil, le traducteur doit avoir une parfaite maîtrise de son domaine. Ce qui signifie que soit le traducteur à fait des études dans ce secteur soit il travaille dans ledit secteur. Pour en avoir le cœur net, l’entreprise devra prendre le temps de constituer un glossaire de termes techniques qu’elle comparera ensuite avec le glossaire de la société employant le traducteur anglais français –français anglais. Cela implique de la part de l’entreprise et du traducteur une relation suivie.

Qualité de la traduction et relecture

Pour que la traduction français soit conforme aux attentes du client, la société de traduction devra se plier à l’étape de la relecture. La relecture fait partie d’une méthodologie instaurée par toute agence de traduction sérieuse. Cette étape est primordiale avant la mise au point finale de la traduction, car si la traduction français est finalisée et qu’il y a des ajouts à faire, cela risque de poser des problèmes de contresens si ces ajouts sont effectués par un traducteur anglais-français français anglais amateur. D’ailleurs, pour être sûr de ne commettre aucune erreur, les sociétés de traduction confient toujours les traductions en français à un français exerçant le métier de traducteur français anglais et vice versa . C’est la règle absolue de la traduction anglais ou français, et société de traduction comme entreprise ou particulier clients s’y plient par mesure de sécurité. Pour que le travail accompli soit de qualité, le traducteur français anglais devra avoir de l’expérience aussi bien pour la traduction anglais que la traduction français.



Traducteurfrancais.fr © - Tous droits réservés